Différence entre la grippe la coronavirus et le COVID-19

Un virus est un micro-organisme microscopique, qualifié d’agent infectieux, dont le nom est issu du latin « uirus » (suc, jus, humeur, venin, poison, mauvaise odeur, infection).

Les virus respiratoires sont responsables des grippes saisonnières, rhumes, rhino-pharyngites, gastro-entérites ou encore bronchites, nous sommes tous exposés à ces maladies. La plupart du temps ces virus sont bénins et nous clouent quelques jours au lit, mais certains peuvent être plus dangereux que d’autres pour les personnes plus fragiles comme les enfants et les personnes âgées.

D’ailleurs, baptisé SARS-CoV-2 (COVID 19), le nouveau coronavirus venu de Chine est parmi nous, ce n’est plus un secret. La science nous le dit : les mesures d’hygiène sont indispensables et la population doit les respecter…

Quelques gestes simples pour se protéger naturellement des virus saisonniers ou encore les combattre.

Le virus de la grippe (Influenza)

La grippe est une infection virale souvent bénigne. Elle peut arriver plusieurs fois dans une vie. Elle est certes bénigne, mais elle peut malheureusement tuer. Elle est d’autant plus dangereuse chez les personnes vulnérables (personnes âgées, jeunes, maladies chroniques).

Ce virus est principalement saisonnier et apparaît généralement lors des périodes froides. La période d’incubation de la grippe est très courte, environ de un à deux jours. Fièvre à 40°C, douleurs diffuses, douleurs pharyngées, oesophagiennes, céphalées, rachialgies, myalgies sont les principaux symptômes.

Rappelons que chez de jeunes enfants, une fièvre importante peut déclencher une crise convulsive hyperpyrétique. On ne trouve de foyer pulmonaire que dans 10 % des cas. La guérison est relativement rapide, environ trois à quatre jours.

Différence entre la grippe, la coronavirus et le COVID-19

Différence entre la grippe la coronavirus et le COVID-19

Prévention et hygiène 

L’hygiène est la première forme de prévention de la contagion en période épidémique, et notre objectif est de prévenir les éventuelles infections.

  • Se laver les mains plusieurs fois par jour, au savon ou avec une solution hydroalcoolique.
  • Se protéger et protéger les autres des projections (toux, éternuements).
  • Rester chez soi.
  • Éviter tout contact inutile.

Différences entre grippe et COVID-19

  • Symptômes similaires au début : toux, fièvre, courbatures, fatigue.
  • Le coronavirus possède un taux de formes sévères plus élevé et un taux de complications beaucoup plus important. Syndrome de détresse respiratoire aiguë, insuffisance rénale aiguë…
  • Période d’incubation plus longue pour le covid-19 puisqu’elle peut aller jusqu’à 14 jours contre 2 à 4 pour la grippe, ce qui nécessite une grande vigilance.
  • Transmission et contagion : identiques pour les deux. Le coronavirus se transmet en toussant, éternuant, par contact rapproché entre deux personnes ou par l’intermédiaire d’un objet ou d’une surface touchés par un malade. La contagiosité du covid-19 est supérieure à celle de la grippe.

Le coronavirus

Différence entre la grippe, la coronavirus et le COVID-19

Différence entre la grippe la coronavirus et le COVID-19

Les différents types de coronavirus

Sept types de coronavirus infectent couramment l’homme, dont quatre sans gravité et trois causant des infections graves.

Infections bénignes

Les infections bénignes sont des rhumes avec fièvre et des maux de gorge dus à des végétations adénoïdes gonflées, principalement en hiver et au début du printemps. Les coronavirus seraient la cause de 15 à 30 % des rhumes courants. Chez l’Homme, ce sont 229E, NL63, OC43, et HKU1 : quatre types de coronavirus inconnus chez la chauve-souris

Infections graves

Des coronavirus qui ne se trouvent pas naturellement chez l’homme mais chez des mammifères ont été à l’origine d’infections graves des poumons (pneumopathie virale) :

  • Le SARS-CoV, pour l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère lié au coronavirus (SRAS), en 2003, qui a déclenché une alerte mondiale de l’OMS. Elle a débuté en Chine en 2002 après la consommation dans un restaurant d’un animal sauvage, la civette palmiste masquée. La maladie a fait 774 morts (10 % environ des personnes atteintes). Elle est considérée comme éradiquée depuis 2004.
  • Le MERS-CoV, pour l’épidémie de syndrome respiratoire du Moyen-Orient qui a débuté en Arabie Saoudite en 2012. Son taux de mortalité a été de 35 %, faisant 449 victimes seulement du fait du faible nombre d’individus atteints. Elle aurait été déclenchée par la consommation de lait de chameau et par la proximité avec les chameaux. Cette maladie existe toujours car pour pouvoir l’éradiquer, il faudrait que les populations qui utilisent traditionnellement des chameaux puissent s’en passer.
  • Le SARS-CoV-2, pour la pandémie de Covid-19 (maladie à coronavirus 2019) qui est apparue en Chine en 2019 et s’est étendue dans le monde entier en 2020. La consommation de viande de pangolin et de chauve-souris (vendue en Chine) pourrait en être à l’origine.

Selon le virus en cause, les formes graves de la maladie ont leurs particularités. Par exemple, la diarrhée était très fréquente dans le SRAS mais rare dans la maladie à coronavirus 2019.

Différence entre la grippe, la coronavirus et le COVID-19

Différence entre la grippe la coronavirus et le COVID-19

Différences entre coronavirus et COVID-19

Du simple rhume au syndrome respiratoire aigu sévère, les coronavirus constituent une famille de virus dont certains peuvent infecter les humains, entraînant le plus souvent des symptômes bénins de type rhume. Néanmoins, trois épidémies mortelles sont déjà survenues au XXIe siècle, dont celle en cours. Elles impliquent des coronavirus émergents, hébergés par des animaux et soudain transmis à l’homme : les Sars-CoV et le Mers-CoV.

Alors que l’épidémie liée au coronavirus Sars-CoV2 se propage dans le monde, la recherche se mobilise pour accélérer la production des connaissances sur ce virus, sur la maladie qu’elle provoque (Covid-19) ainsi que les moyens de la guérir et de la prévenir.

Différence entre la grippe, la coronavirus et le COVID-19

Différence entre la grippe la coronavirus et le COVID-19

Prévention et hygiène 

  1. Prendre un bain chaud ne protège pas contre le nouveau coronavirus.
  2. D’après les données dont nous disposons pour le moment, le virus du COVID-19 peut se transmettre dans toutes les régions, y compris les zones chaudes et humides. Indépendamment du climat, prenez des mesures de protection si vous vivez ou si vous vous rendez dans une zone où il y a des cas de COVID-19.
  3. Le virus du COVID-19 peut se transmettre sous les climats chauds et humides.
  4. La pulvérisation d’alcool ou de chlore sur tout le corps peut-elle tuer le nouveau coronavirus (nCoV) ?
    • Non. Vaporiser de l’alcool ou du chlore sur tout le corps ne tuera pas les virus qui ont déjà pénétré dans votre corps. La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses (c’est-à-dire les yeux, la bouche). Sachez que l’alcool et le chlore peuvent tous deux être utiles pour désinfecter les surfaces, mais ils doivent être utilisés en suivant les recommandations appropriées.
  5. Le meilleur moyen de se protéger contre l’infection est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s’y trouver et évite d’être contaminé en se touchant les yeux, le nez ou la bouche.
  6. Les vaccins contre la pneumonie protègent-ils contre le nouveau coronavirus ?
    • Non. Les vaccins contre la pneumonie tels que le vaccin antipneumococcique et le vaccin anti-Haemophilus influenza type B (Hib) ne confèrent pas de protection contre le nouveau coronavirus. Le virus est nouveau et différent, il nécessite un vaccin qui lui soit propre. Les chercheurs travaillent à la mise au point d’un vaccin contre le 2019-nCoV et l’OMS soutient leurs travaux.
  7. Puis-je réutiliser un masque N95 ? Puis-je le laver ? Puis-je le stériliser avec des désinfectants pour les mains ?
    • Non. Les masques faciaux, y compris les masques médicaux plats ou les masques N95, ne doivent pas être réutilisés. Si vous avez été en contact étroit avec une personne infectée par le nouveau coronavirus ou qui présente une autre infection respiratoire, votre masque doit être considéré comme contaminé. Vous devez enlever le masque sans toucher sa partie avant et le jeter de manière appropriée. Après avoir enlevé votre masque, vous devez vous nettoyer les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
  8. Manger de l’ail peut-il aider à prévenir l’infection par le nouveau coronavirus ?
    • L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus.
  9. Le fait de mettre de l’huile de sésame empêche-t-il le nouveau coronavirus de pénétrer dans l’organisme ?
    • Non. L’huile de sésame ne tue pas le nouveau coronavirus. Il existe des désinfectants chimiques qui peuvent tuer le 2019-nCoV sur les surfaces. Il s’agit notamment de désinfectants à base d’eau de Javel ou de chlore, de solvants, d’éthanol à 75%, d’acide peracétique et de chloroforme. Cependant, ils ont peu d’impact sinon aucun sur le virus si vous les mettez sur la peau ou sous votre nez. Il peut même être dangereux de mettre ces produits chimiques sur la peau.
  10. Le nouveau coronavirus n’affecte-t-il que les personnes âgées ou les jeunes y sont-ils également sensibles ?
    • Les personnes de tous âges peuvent être infectées par le nouveau coronavirus (2019-nCoV). Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques) semblent plus susceptibles de tomber gravement malades à cause de ce virus. L’OMS conseille aux personnes de tous âges de prendre des mesures pour se protéger du virus, par exemple en suivant une bonne hygiène des mains et une bonne hygiène respiratoire.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.